Sarah Ourahmoune – La championne aux multiples facettes

Bonjour Sarah ! Vice-championne Olympique, Championne du monde, d’Europe, de France, boxeuse française la plus médaillée de l’histoire, entrepreneure et auteure ; vous êtes également vice-présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et du Comité d’organisation des JO Paris 2024. Un palmarès plus qu’honorable doublé de fonctions teintées d’engagement social et solidaire.

Comment passe-t-on du sport de haut-niveau à la création d’entreprise ?

La transition s’est faite assez naturellement. J’ai créé mon entreprise en 2014 alors que j’avais mis ma carrière de sportive de haut niveau entre parenthèses. J’ai retrouvé dans l’entrepreneuriat les mêmes valeurs que dans la boxe à haut niveau : la recherche d’excellence, la préparation, la stratégie, la confrontation à la concurrence, le défi et l’incertitude.

Dans une compétition sportive, on a besoin d’une équipe et d’un coach. Quand j’ai décidé de créer ma boîte, j’ai eu, de la même manière, besoin de m’entourer et d’être accompagnée. J’ai alors intégré l’incubateur de Sciences Po pour développer mon projet.

Avec Boxer Inside, vous transmettez les valeurs du sport au travers de la boxe bien sûr mais également des valeurs d’égalité sociale via des ateliers pour les jeunes. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Boxer Inside s’est développé et aujourd’hui nous proposons différents programmes d’accompagnement dont certains sont effectivement destinés à des jeunes en décrochage scolaire. Notre objectif est d’utiliser la boxe comme outil d’éducation et d’insertion. La salle de boxe devient un sas de remobilisation sociale pour leur permettre de se révéler et de définir leur projet de vie.

Avec le programme Start US up! vous avez vocation à accompagner des projets d’entreprise inclusifs, durables et responsables. Comment est née cette collaboration avec l’Ambassade des États-Unis ?

Start US Up! est un programme d’accompagnement pour des startups qui ont des projets en lien avec Paris 2024. Ce programme a la particularité de proposer des coachings sur le volet mental par le sport mais aussi sur les sujets business par des experts français et américains.

C’est l’Ambassade des États-Unis en France qui est à l’initiative de ce programme. Il y a trois ans, j’ai eu l’opportunité de participer à un de leurs programmes : Young Leaders. J’ai pu aller aux États-Unis pendant trois semaines pour rencontrer différentes organisations sur les sujets sport, politique de la ville et inclusion.  À la suite de ce séjour, j’ai répondu à un appel d’offre pour piloter Start US Up! Nous avons été sélectionné. Depuis, nous gérons ce programme pour la deuxième année et c’est un vrai succès.

Comment ont été sélectionnés les projets que vous accélérez via ce programme ?

La sélection se fait en plusieurs étapes :

Une première sur dossier. Les projets doivent répondre à certains critères comme par exemple le fait qu’ils doivent être en lien avec les JO Paris 2024 (sport, éducation, événementiel, développement durable, innovation, etc ). Lors de cette étape, nous sélectionnons une cinquantaine de projets.

Une seconde étape se fait par téléphone durant laquelle nous demandons des précisions sur le projet et sur le porteur. À cette étape, 30 projets sont retenus.

Troisième et dernière étape, une journée durant laquelle nous réunissons l’ensemble des 30 personnes sélectionnées où nous leur proposons de pitcher 90 secondes devant le jury et l’ensemble des candidats. Ensuite, un jury est organisé où chacun à 20 minutes pour convaincre. Ensuite, nous organisons différents ateliers pour les voir évoluer dans le collectif et en apprendre davantage sur eux.

A l’issue de cette journée nous sélectionnons entre 15 et 18 candidats.

Des projets pour 2021 ?

Plusieurs projets en 2021 :

Nous venons d’ouvrir une deuxième salle où nous avons lancé une académie. Elle s’adresse à des jeunes de 10 à 17 ans. À travers la Boxer Inside Academy, nous mettons en place des propositions éducatives alternatives où le sport, et particulièrement la boxe, est l’outil central. À travers la pratique de la boxe, l’objectif est de permettre à ces jeunes de devenir acteurs de leur parcours de vie en prenant confiance en eux et en élargissant leurs horizons.

Au sein de la Boxer Inside Academy, les jeunes bénéficient :

  • De cours de boxe « éducative » pour performer dans le noble art ;
  • Des compétitions interclubs pour se dépasser en se confrontant à l’expérience du ring ;
  • Des passages de grade pour évaluer la progression des jeunes boxeurs ;
  • Un passeport citoyen pour les inciter à s’engager pour les autres et dans lequel on répertorie toutes les actions bénévoles et civiques auxquelles ils prennent part ;
  • Des cours d’anglais pendant les séances de sport et en dehors de façon personnalisée, pour s’ouvrir à l’international. Ces cours sont donnés par des jeunes en service civique européens ;
  • Des bootcamps pendant les vacances scolaires pendant lesquelles nous les initions aux métiers du sport et aux premiers secours ;
  • Des séjours culturels et sportifs à l’étranger. Nous sommes en partenariat avec des académies de softball, basket et boxe au Canada et aux Etats-Unis avec qui nous prévoyons de faire des échanges.

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email