Circul’R – La tour du monde de l’économie circulaire

Rencontre avec Raphaël Masvigner, cofondateur de Circul’R qui met en relation startups et grands groupes pour accélérer la transition au travers de l’économie circulaire.

Circul’R c’est la promesse de créer des ponts entre les grandes entreprises et les startups de l’économie circulaire. Au travers de ces collaborations, les entreprises sont amenées à transformer leur business model et entrent dans un cercle vertueux d’innovation plus responsable.

Bonjour Raphaël, comment est née l’idée de créer cette communauté autour de l’économie circulaire ?

L’histoire de Circul’R commence en 2014 au Mexique. A l’époque, je suis en VIE chez Airbus. Je me sens de moins en moins aligné avec le business de l’entreprise qui travaille pour un secteur représentant 2% des émissions de CO2 au niveau mondial. Passionné d’environnement depuis tout petit, il me tenait à cœur depuis la fin de mes études de monter une structure pour protéger la planète. 

Mais le Mexique c’est aussi une rencontre : celle de Jules, mon associé et co-fondateur de Circul’R. A l’époque, il travaille lui aussi chez Airbus Mexique et a également envie de monter un projet entrepreneurial lié à l’environnement. Nous discutons de nos passions communes. Passionnés de surf, nous vient alors l’idée de faire un tour du monde autour des solutions permettant de retirer les déchets des océans. En interviewant différents experts, nous nous rendons compte que plus de 80% des déchets présents dans ces océans viennent des continents et que nous ne nous attaquons donc pas à la source du problème. C’est alors que nous découvrirons la notion d’économie circulaire : un modèle qui propose d’utiliser intelligemment les ressources naturelles pour vivre dans un monde sans déchets. Il y 6 ans, on disposait de très peu d’informations sur le sujet. Nous décidons donc de quitter notre emploi chez Airbus pour partir faire le 1er tour du monde de l’économie circulaire. Après avoir levé des fonds auprès de grandes entreprises françaises, nous partons finalement pour un voyage de 17 mois dans 22 pays à la rencontre de 150 entrepreneurs de l’économie circulaire. C’est comme cela que s’est créé au fil de l’eau le 1er réseau international des startups de l’économie circulaire. Aujourd’hui notre écosystème regroupe plus de 750 porteuses et porteurs de solutions partout dans le monde.

En quoi l’économie circulaire répond-elle aux défis que rencontrent les entreprises face aux bouleversements climatiques et économiques ?

L’économie circulaire répond à une double problématique auxquelles font face les entreprises. D’un côté l’épuisement des ressources naturelles : le fait que nous ayons de moins en moins de ressources (ex : épuisement de l’or d’ici 5 ans, du cuivre dans 20 ans, etc) augmente le prix de ces dernières et vient donc peser sur les coûts des entreprises. De l’autre côté, la production exponentielle de déchets avec des coûts de plus en plus importants liés à leur gestion. Ce coût est également supporté par les entreprises en fin de cycle. Ces deux problématiques viennent de notre modèle économique actuel dit linéaire qui consiste à prendre, consommer et jeter. Une entreprise qui devient circulaire s’affranchit de ces deux postes de coûts. 

En parallèle, il y a une vraie dynamique qui s’est mise en place ces deux dernières années et qui a accéléré la tendance vers la mise en place de l’économie circulaire : une législation grandissante et contraignante sur le sujet (loi AGEC, Green Deal Européen), une pression citoyenne de plus en plus importante (vague verte lors des municipales de 2020, manifestations pour le climat) et la pression des talents au sein des entreprises qui sont en demande d’engagements plus fort sur les questions environnementales (manifeste pour un réveil écologique). Tout cela pousse les entreprises à accélérer leur transition vers l’économie circulaire.

Véritable réseau, vous accompagnez les entreprises de manière pragmatique. Qu’est-ce que vous proposez de déployer pour les aider à accélérer leur transition écologique ?

Avant d’accompagner les entreprises dans leur transition vers l’économie circulaire, nous nous sommes rapprochés de pionniers en la matière : Patagonia, Interface ou encore Fairphone. Quand nous les questionnions sur leur transition, trois étapes-clés ressortaient. La première est de convaincre aussi bien le top management que les collaborateurs de la pertinence économique et environnementale de cette transition. La deuxième étape est de coopérer avec d’autres acteurs (startups, associations, entreprises) engagés dans l’économie circulaire pour partager leurs bonnes pratiques respectives. Et finalement, plutôt que d’essayer de transformer l’entreprise dans son ensemble, commencer par la mise en place de projets pilotes qui démontrent la pertinence économique du passage à l’économie circulaire. Aujourd’hui nous accompagnons plus de 40% des entreprises du CAC sur ces différentes étapes. De belles histoires ont pu voir le jour depuis que nous avons commencé, comme la mise en place du 1er train sans plastique à usage unique en Europe avec Eurostar.

Quels sont les bénéfices pour les startups qui rejoignent l’écosystème Circul’R ?

Les startups intégrant l’écosystème Circul’R bénéficient de trois avantages. Tout d’abord elles intègrent le Club, événement trimestriel où elles pourront rencontrer les directrices et directeurs RSE, Innovation, et d’autres personnes au sein de grands groupes engagés dans l’économie circulaire. C’est un très bon moyen de se faire connaître et d’avoir de nouvelles opportunités business. Ensuite, en terme de visibilité nous mettons chaque semaine en avant sur nos réseaux les startups de l’écosystème afin que leur solution soit connue de toutes et tous. Finalement elles intègrent notre base de données de solutions circulaires que nous sollicitons lors de mission auprès des grands groupes, ce qui constitue un apport de business direct si leur solution est retenue par nos partenaires.

Vous avez également mis en place un système de Club, avec des événements dédiés pour vos membres. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Le Club Circul’R est né d’un besoin exprimé par les grandes entreprises que nous accompagnions depuis 2017. Plusieurs d’entre elles nous demandaient régulièrement de créer un espace où elles puissent à la fois se rencontrer pour partager leurs bonnes pratiques et découvrir des startups de l’économie circulaire avec lesquelles coopérer. Début 2018, nous décidons de créer le Club Circul’R et d’en faire le lieu de référence des rencontres startups et grandes entreprises engagées dans l’économie circulaire. Nous nous rapprochons également du Ministère de la Transition pour lui proposer d’être partenaire officiel de ce Club. Cela nous permet maintenant de connecter trois mondes (entreprises, startups et gouvernement) dont la coopération est nécessaire pour accélérer la transition. Aujourd’hui le Club Circul’R  c’est plus de 30 grandes entreprises adhérentes et les événements organisés trimestriels regroupent une centaine de participants (entreprises, startups, fonds d’investissement et territoires).   

Et pour 2021, quelles sont les prochaines étapes pour Circul’R ?

Paradoxalement la pandémie de Covid-19 a eu un effet positif sur la prise de conscience des entreprises et leur nécessité de se réinventer pour gagner en résilience. Nous sommes de plus en plus sollicités sur les sujets de formation à l’économie circulaire ; et sur la mise en place de projets opérationnels démontrant la pertinence économique de ce modèle. Même si l’équipe grandit rapidement, pour répondre à cette demande, nous accélérons sur le digital afin de pouvoir accompagner un maximum d’entreprises. Nous faisons attention à conserver l’ADN forte de Circul’R qui passe par une relation de proximité avec nos partenaires. En 2021, nos premiers modules de formation digitaux à l’économie circulaire vont voir le jour, une plateforme facilitant la coopération startups et entreprises va être mise en place et d’autres villes seront ouvertes afin d’être présent sur l’ensemble du territoire. Chez Circul’R, nous sommes résolument convaincus que nous avons les clés pour réussir la transition écologique. Nous souhaitons faire partie de ces organisations qui font leur part. Et c’est un vrai plaisir de le faire au côté d’autres acteurs engagés : startups, entreprises, territoires ou citoyens, tournés vers le monde de demain.

Rendez-vous sur le site de Circul’R pour découvrir l’écosystème de startups dans l’économie circulaire !

Suivez l’actualité de Circul’R sur Twitter, LinkedIn, Facebook et Instagram

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email