Time For The Planet – 1 milliard d’euros pour la planète !

Time for the Planet se définit comme une société à but non lucratif dont l'objectif est de créer et financer des projets qui luttent contre le dérèglement climatique et ses effets partout dans le monde. Pour ce faire, une grande campagne de levée de fonds - 1 milliard pour créer 100 entreprises - a été lancée ces derniers mois auprès d'investisseurs mais aussi de citoyens.

Bonjour Coline. Pouvez-vous nous raconter comment vous est venue l’idée de cet ambitieux projet ?

Nous sommes 6 entrepreneurs lyonnais, la trentaine. On avait tous créé des boîtes qui marchaient très bien mais on se sentait de plus en plus impuissants et anxieux face au dérèglement climatique. A force de lire les rapports du GIEC et les alertes des scientifiques, on s’est dit qu’il fallait passer à l’action. Qu’on était la dernière génération à pouvoir éviter la catastrophe climatique. On a donc tous quitté la direction opérationnelle de nos entreprises et on a créé bénévolement Time for the Planet, le premier outil citoyen pour lutter à l’échelle mondiale contre les gaz à effet de serre. Nous levons progressivement un milliard d’euros pour créer et financer 100 entreprises qui luttent contre le dérèglement climatique.

En quoi votre modèle se différencie-t-il des investissements classiques ?

Nous avons choisi de jouer sur le terrain économique mais avec nos propres règles. 

Première règle : nous sommes un fonds d’investissement citoyen, tout le monde peut devenir actionnaire de ce projet hors-norme directement sur notre site web www.time-planet.com. Nous souhaitons fédérer les entreprises, les particuliers, les associations, les collectivités… bref, tous ceux qui veulent passer à l’action.

Deuxième règle : nous sommes une entreprise à but non lucratif, c’est-à-dire que nous ne verserons jamais de dividende ou de plus-value à nos actionnaires. Tous les profits des entreprises créées seront réinvestis dans les entreprises suivantes. 

Troisième règle : nous n’attendons pas que les scientifiques deviennent des supers entrepreneurs, nous associations directement des créateurs d’entreprises aguerris pour les aider.

Quatrième règle : nous mettons en open source toutes les innovations que nous finançons afin qu’elles soient copiées et commercialisées dans le monde entier. Tout le CO2 non émis au Canada, en Inde ou en Afrique, c’est autant de degrés en moins à Paris.

Cinquième règle : nous sommes également un mouvement citoyen où chacun peut passer à l’action et où chaque associé va pouvoir voter pour choisir les innovations à financer. Plus personne n’est spectateur. 

Vous vous concentrez sur la réduction des gaz à effet de serre et vous avez identifié 20 problèmes majeurs. Quelle a été votre démarche pour arriver à ce résultat ?

Nous avons discuté avec de nombreux scientifiques et notamment Jean Jouzel, Vice-président du groupe scientifique du GIEC (Prix Nobel). Nous avons essayé d’identifier les domaines les plus urgents. 

Nous voulons décarboner tout le système, nous misons donc sur les 5 secteurs les plus émetteurs (agriculture, énergie, industrie, logement, transport) et 4 leviers (zéro émission, efficacité énergétique, sobriété et captation carbone). 

Comment allez-vous procéder pour sélectionner les projets que vous accompagnerez ?

Il y a plusieurs phases qui se succèderont : pré-évaluation par notre communauté, analyse par notre comité scientifique (14 experts issus des plus grands labos), tests marché via du growth hacking, test de l’équipe, validation éthique par notre Comité de Surveillance et enfin, vote en Assemblée Générale. Tout ce process devra être réalisé en quelques mois seulement.

Vous annoncez également créer vous-même des entreprises, avez-vous déjà des projets dans ce sens qui sont prêts à être lancés ?

Nous allons lancer nos 3 premières entreprises dès 2021. Nous travaillons déjà sur la sélection de ces 3 premières pépites mais chut, c’est encore secret défense 😉

Quelles sont les prochaines étapes pour Time for the Planet en 2021 ?

Deux étapes : 

– Lever 10 millions d’euros pour créer nos 3 premières entreprises

– Préparer l’internationalisation du mouvement

Merci Coline pour ce partage !

Vous avez vous aussi envie de participer à la mission citoyenne de Time For The Planet ? C’est possible en devenant associé.e !

Suivez l’actualité de Time for the planet sur Twitter, LinkedIn, Instagram et Facebook

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email